Next generation in cycling
FR
FR

Choisissez votre langue

Julia Kopecky a remporté en dominatrice la Leidedal Koerse. Le Tchèque de 18 ans de l’équipe AG Insurance-Soudal Quick-Step U23 a réalisé une course agressive et l’a conclue de manière convaincante. Au Festival Elsy Jacobs, au Luxembourg, Ally Wollaston, de l’équipe élite, a obtenu une seconde place au sprint dans la première étape.

La Leiedal Koerse est une épreuve qui se déroule dans les Ardennes Flamandes, avec quelques difficultés célèbres comme le Vieux Kwaremont, le Paterberg ou encore le Knokteberg. Après un départ assez tranquille, la course a réellement commencé dans la zone des monts. Sur le Vieux Kwaremont, le peloton s’est scindé pour ne laisser finalement qu’un groupe de dix coureuses à l’avant.

“Je me trouvais dans ce groupe avec quatre coureuses Human Powered Health”, a réagi Julia après la cérémonie protocolaire. “Ça allait être difficile de les battre mais il fallait bien sûr essayer. Nous n’avions pas de communication radio et quand la voiture de l’équipe est venue à ma hauteur à 30 kilomètres de l’arrivée, Chris m’a dit que je ne devais pas attendre le sprint. J’ai suivi ses conseils et j’avais en tête un virage où je pouvais attaquer dans le dernier tour. Ce n’était qu’à deux kilomètres de l’arrivée mais j’ai finalement passé la ligne avec seulement un mètre d’avance.”

La victoire de Julia à la Leiedal Koerse est la deuxième de la saison pour l’équipe U23, après celle d’Eline van Rooijen au Zuiderzeeronde. C’est néanmoins la première dans une course UCI et cela signifie que le directeur sportif Christian Kos a dû sortir son rasoir.

"Nous avions parié avec l’équipe que Chris devrait se raser la barbe si nous gagnions une course UCI et c’est chose faite", rigole Julia. “Il fallait donc raser cette barbe et nous l’avons fait immédiatement après l’arrivée ; on a bien ri !”

Dans un peloton composé d’équipes World Tour, continentales et de clubs, les jeunes coureuses AG Insurance-Soudal Quick-Step Julia, Yuli van der Molen, Mirre Knaven, Jade Linthoudt et Maureen Arens se sont vraiment montrées à la hauteur.

"L’équipe était vraiment forte", poursuit Julia. “Nous avons couru devant tout le temps et avons contré les attaques. Elles ont également bien protégé mon attaque. Je ne m’attendais pas à être capable de remporter une course UCI à 18 ans mais ça fait du bien. Ce matin, je me sentais un peu nauséeuse, mais les jours précédents je me sentais forte. J’avais étudié le parcours sur Veloviewer et je savais qu’il pouvait me convenir en théorie. Je me sentais forte sur les bosses mais je n’aurais jamais pensé pouvoir vraiment m’imposer."

Lors de la première étape du Festival Elsy Jacobs, Ally Wollaston s’est classée deuxième au sprint derrière Marta Bastianelli. La championne de Nouvelle-Zélande s’est également montrée agressive et n’a pas tout misé sur son sprint. Elle a attaqué dans le final avec un petit groupe mais a été reprise peu avant la ligne. Ally est restée bien concentrée et est parvenue, malgré les efforts déjà consentis, à décrocher la deuxième place au sprint.

Ally, Mireia Benito, Gaia Masetti, Marthe Goossens, Maud Rijnbeek et Anya Louw disputeront demain la deuxième et dernière étape au Luxembourg.