Next generation in cycling
FR
FR

Choisissez votre langue

La reine du Willunga Hill, Sarah Gigante, a obtenu un très bon résultat lors de la cinquième étape de La Vuelta Femenina, jeudi, en terminant à la cinquième place. L'étape allait de Huesca à Jaca sur une distance de 114 kilomètres, avec un terrain montagneux difficile, idéal pour les grimpeuses, et une arrivée en montée.

A 43 kilomètres de l'arrivée, Sarah a été impliquée dans une chute, mais a heureusement pu continuer la course sans blessures graves. Dans les derniers kilomètres de l'Alto del Fuerte Rapitan, le groupe de tête s'est fragmenté et trois coureuses se sont dégagés, avec Sarah en poursuite. La coureuse d'AG Insurance - Soudal a démontré ses talents de grimpeuse, comme elle l'avait déjà fait en remportant le titre de reine du Willunga Hill lors du Tour Down Under, en janvier.

La cinquième étape comportait une montée difficile à 28,4 kilomètres de l'arrivée à Alto del Monasterio de San Juan de la Peña. La dernière ascension a conduit à une arrivée en montée à Meta Alto del Fuerte Rapitán.

"J'attendais avec impatience l’étape d'aujourd'hui avec une arrivée en montée, car c'était la première fois que je pouvais tester mes jambes de grimpeuse contre les meilleures coureuses du classement général, non seulement dans cette course, mais aussi pour la première fois de ma vie ! Toute l'équipe a vraiment bien travaillé ensemble pour m'aider dans les 50 premiers kilomètres, en particulier Ilse, Maud et Anya. Elles ont été formidables ! Malheureusement, Anya et moi avons chuté dans les premières pentes de la première montée, mais heureusement nous avons pu continuer. J'avais besoin d'un nouveau vélo, mais Julie s'est laissé descendre et m'a ramenée dans le groupe, ce qui a permis que tout rentre dans l’ordre. Le groupe a été réduit à environ un tiers du peloton d'origine dans cette longue mais progressive montée, et s'est encore plus divisé dans la descente. Cependant, Mireia et Julie ont fait un excellent travail pour combler l'écart et m'aider à me positionner pour la montée finale. J'ai pris la tête dans les premières pentes de la montée finale pour pouvoir aller à mon rythme et avoir une bonne position. Je n'avais plus de compteur de puissance à cause de mon changement de vélo, mais j'ai essayé d'établir un tempo solide, mais pas maximal. Finalement, les autres grimpeuses ont pris le relais et j'ai fait de mon mieux pour les suivre. J'ai été lâchée en quatrième position et j'ai terminé cinquième. Je suis très reconnaissante à mes coéquipiers pour leur travail acharné, aujourd'hui et toute la semaine, et je vais continuer à faire de mon mieux dans les étapes à venir", a déclaré une Sarah heureuse.